Correspondance expédiée du front par divers soldats et destinée à Hyppolyte Barles, hôtelier à Saint-Maximin ou à son fils Paul Barles, futur conseiller général du canton datée du 1er février 1916 (page 1)